Accueil > Guides > La grande barrière de corail en danger

La grande barrière de corail en danger

La grande barrière de corail s’étend sur 2 000 km des côtes du nord-est de l’Australie et constitue le plus grand récif corallien du monde. Depuis 1981, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco mais le site a perdu près de la moitié de ses coraux depuis et ses fonds marins continuent de se dégrader dangereusement.

 

1366963139_Grande_Barriere_de_Corail

Les raisons du péril de ce site naturel

La première cause de cette dégradation est la pollution puisque selon une étude, les coraux australiens ingéreraient presque autant de plastique que de plancton.

De plus, l’Australie ayant enclenché des développements industriels : les usines et les ports industriels se succèdent le long de la côte. Le port de Gladstone inquiète particulièrement car il est en passe de devenir le plus grand du monde pour l’exportation de charbon. Le trafic maritime dense n’arrange rien non plus. En effet, ces activités dégradent fortement la qualité de l’eau et l’agriculture rejette également des pesticides dans l’océan.

Enfin, les phénomènes météorologiques et les changements climatiques impactent énormément la grande barrière de corail qui souffre de l’acidification des océans et de la hausse de la température de la mer.

L’Unesco a donc dernièrement menacé d’inscrire la grande barrière de corail sur sa liste du patrimoine naturel en péril si rien n’est rapidement fait pour la sauver.

 

Mesures mises en place afin d’assurer sa protection

tortue

La diversité des espèces et des habitats font de la grande barrière l’un des écosystèmes naturels les plus riches et les plus complexes de la Terre. On y a recensé plus de 1 500 espèces de poissons, environ 400 espèces de coraux, 4 000 espèces de mollusques ainsi qu’une grande diversité d’éponges, d’anémones, de vers marins, de crustacés et d’autres espèces. Une telle biodiversité mérite évidemment d’être protégée.

Le gouvernement australien l’a bien compris et a décidé d’un plan de protection visant à améliorer la qualité de l’eau et à l’interdiction totale du déversement des déchets de dragage, très polluants.

Le péril de cet environnement représente également une menace pour l’emploi car le tourisme sur la grande barrière représente plus de 60 000 emplois. Le pays affirme donc être prêt à effectuer un vrai travail pour protéger le récif et sa biodiversité.

 

Plus d’informations sur les risques de disparition de la grande barrière de corail : 


Notez cet article :
La grande barrière de corail en danger 4.43/5 - 21 votes




Partagez cet article :

Auteur : Easy Australie


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Voyage


+ de 160 000 membres

+ le kit voyage offert


Partir en Australie ?




Comparez 20 voyagistes :


Vols
   De vers
 
Départ :
Retour :